Diagnostiquer le fonctionnement de votre atelier laitier

Les flux rss du site Services proagri Pays de la LoireImprimer la page

Un lait de qualité avec une dépose contrôlée et une installation vérifiée

Une vérification du bon fonctionnement de la dépose est nécessaire pour produire un lait de qualité rémunérateur.

Livrer ce lait, aux laiteries et aux transformateurs de lait, implique un bon fonctionnement de l'installation de traite et nécessite également un entretien régulier.

La Chambre d'agriculture vous accompagne et vous propose des améliorations pour obtenir une homogénéité de fonctionnement de votre installation et la dépose.

Notre accompagnement

  • Net'traite (85-44)
  • Assistance traite (85)
  • Conseil bovins lait (72) Dqs

C'est vous qui le dites !

Pourquoi faites-vous faire un diagnostic de vos déposes automatiques ?
J’ai l’habitude de faire l’optitraite® (contrôle annuel de ma machine à traire par le service traite de la Chambre d’agriculture de la Vendée.) En complément, je vais vérifier mon « décrochage automatique » pour mettre toutes les chances de mon côté et livrer un lait de qualité sans pénalités. La phase de fin de traite à une incidence directe sur la qualité du lait car une chèvre insuffisamment traite ou en sur-traite risque d’avoir un niveau cellulaire plus élevé.

En quoi consiste ce diagnostic ?

Une fin de traite est simulée grâce à un appareil spécifique en injectant une solution (eau salée ou lait) à chacun des postes pour déterminer le seuil de décrochage (100 gr/mn par exemple). La sonde de détection située dans la salle de traite enclenchera l’arrêt de l’appareil. Le but est de vérifier l’homogénéité des résultats entre les postes car une chèvre est rarement traite au même emplacement.

Que vous a-t-il apporté ?
Le diagnostic a révélé que certains postes décrochaient plus tard que d’autres. Cela était dû à des différences de niveau entre les différents capteurs. Après rectifications, tout était rentré dans l’ordre. Bien sûr, il n’y a pas que la machine à traire qui a une influence sur la qualité du lait, c’est souvent multifactoriel. Cependant grâce à ce diagnostic, je me sens rassuré sur le bon état de fonctionnement de mon matériel.

S. BREMAUD
, éleveur 85.
Propos reccueillis par
O. PALARDY, CA 85