Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Reconnaître ses essences bocagères – Mode d’emploi (53)

Reconnaître ses essences bocagères – Mode d’emploi (53)

Les flux rss du site Services proagri Pays de la LoireImprimer la page

Vous venez de planter une haie mais n’arrivez pas à savoir quelle essence vous avez pour la tailler correctement ? Voici un petit guide de reconnaissance des essences bocagères à partir des feuilles.

Les feuilles, l’écorce, le bourgeon et les fruits sont les principaux organes de reconnaissance d’une essence végétale. Cette reconnaissance des essences est nécessaire pour déterminer la forme souhaitée lors de la taille de formation, première taille réalisée après la plantation, dans un objectif d’exploitation du bois par la suite.

Vous trouverez ci-contre, en téléchargement, quelques exemples d’essence d’arbres et d’arbustes fréquemment présents et plantés dans une haie bocagère.

Parmi les essences d’arbres, certaines vont être conduites exclusivement en arbres dits de hauts-jets, d’autres en arbres dits cépées. Concernant les arbustes, ils seront généralement tous recépés pour densifier le bas de la haie. Avant de procéder aux premières tailles, il faut au préalable reconnaître les essences de votre haie. En présence de feuilles, il est plus simple de déterminer quel genre d’arbre et d’arbustes vous avez à faire, ainsi savoir comme le tailler. Cependant, en période de taille, en hiver, il n’y a plus de feuilles. Une astuce peut vous permettre de vous rappeler  quelle taille est à réaliser selon le plant. Au printemps ou à l’été, quand les feuilles sont présentes, vous déterminez l’essence de l’arbre. Si celui-ci est destiné à former un arbre de haut-jet (comme les chênes ou les merisiers), vous le repérez visuellement avec de la peinture sylvicole sur l’écorce ou l’installation d’un piquet à proximité par exemple. L’utilisation d’une corde, serrée autour du rameau, est déconseillée pour éviter un mauvais développement du tronc et d’éventuelles portes d’entrée aux parasites.

Quentin VIERON, Chambre d'agriculture Pays de la Loire


A lire aussiEn savoir plus

Actualités régionales